//
vous lisez...
Collection

Comics US Tomb Raider (2013/2015) – Tomes 7 à 12

Le premier arc scénaristique se terminant au tome 6, le tome 7 démarre sur une nouvelle histoire.

Comic #7 : Losing her Grip ! | Sortie US : 27 août 2014 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Derlis Santacruz | Encré par : Andy Owens | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Stephanie Hans

Histoire : Et on démarre une nouvelle histoire ! Début du comic, petit flashback sur Lara 10 ans plus tôt en compagnie de Roth qu’elle appelle « Uncle Roth ». Pas le temps de s’y attarder puisqu’il ne tient que sur une page. Nous retrouvons finalement Lara accompagnée de Reyes dans le même lieu que le flashback, le Snowdonia. Lara sauve Reyes d’une chute et tombe sur une apparition morbide d’Alex qui sort du sol. Il la met en garde en lui disant que des gens veulent tuer une femme. Les deux aventurières chutent d’un coup mais heureusement plus de peur que de mal. Nous découvrons que Lara possède une montre où il est gravé « To the greatest father ever. Love Always, Alex and Kaz ». Suite de l’histoire dans la capitale de l’Islande, Reykjavik. Un homme qui porte un crochet à la place de la main droite entre dans un bar et recherche une femme à l’aide d’une photo qu’il possède. Personne ne l’aide et il se fait poignarder en sortant du lieu. Retour à l’appartement de Lara et Sam, nous y retrouvons Lara qui explique qu’il a été difficile pour elle d’appeler les familles des victimes après l’histoire du Yamatai. En joignant la mère d’Alex au téléphone, elle apprend que sa soeur, Kaz, est en danger en Ukraine. Elle décide d’aller sauver la soeur d’Alex. Arrivée en Ukraine, elle évite de peu un piège à loups. Ah, le karma.

Avis : La première page est un gros clin d’oeil à l’ancienne Lara puisqu’on y découvre une Lara jeune dans la même tenue qu’au début de Tomb Raider IV au Cambodge. Le fan service est en marche ! Le fait de voir les apparitions d’un ancien membre de l’équipage en mort-vivant n’est pas franchement nouveau mais permet quand même d’apporter un peu d’action au tome. Ce début d’histoire est intéressant, l’histoire se met rapidement en place et on a envie d’en savoir plus sur la soeur d’Alex. J’ai aimé le moment à la fin du comic où Lara manque de peu de prendre un piège à loups et se retrouve face aux animaux dans la forêt. Si vous chantez la chanson de la tarte à la rhubarbe après ce tome, c’est normal, ne vous inquiétez pas. The Rhubarb Tart lalalala. Vite, la suite !

Comic #8 : A Sinister Truth | Sortie US : 24 septembre 2014 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Derlis Santacruz | Encré par : Andy Owens | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Stephanie Hans

Histoire : Nous assistons d’entrée à un retour dans le passé avec l’équipage de l’Endurance. Lara vit mal le décès d’Alex et se remémore les souvenirs passés. Fin du flashback. Lara est dans la ville de Pripyat en Ukraine qui se trouve à moins de 3 km de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Elle croise sur son chemin une biche pendant qu’au loin un groupe d’hommes équipés de combinaisons anti-radiations épient Lara. Miss Croft continue sa route et se fait menacer par des chiens sauvages, Kaz surgit et menace Lara à son tour. Après quelques explications, les deux femmes partent ensemble mais le groupe d’hommes leur tombe dessus. Ils pensent que Lara travaille pour l’organisation Trinity et qu’elle est contre eux. Bien entendu, Lara ne se laisse pas faire, prend l’arme de l’un de ses assaillants et reprend le dessus. Le groupe des trois hommes est donc allié à Kaz. L’un des trois hommes se nomme Viktor et était le beau frère de Kaz qui elle même était en couple avec Lucya. Ils ne retrouvent plus un homme du nom de Femon (L’homme du bar avec un crochet à la place de la main droite du tome 7). Ils reçoivent finalement un colis avec sa prothèse à l’intérieur, Kaz est choquée en ouvrant le carton. ils comprennent que quelque chose se trame quand soudain un homme surgit avec une arme et attaque le groupe.

Avis : Entrons dans le vif du sujet, les dessins de la ville de Pripyat rappellent terriblement le jeu The Last of Us. Est-ce le côté ville fantôme ou est-ce une réelle inspiration, difficile à savoir. Lara continue donc son petit bout de chemin et a déjà retrouvé la soeur d’Alex, ça n’aura pas mis longtemps. Dans ce tome, il y a de nombreuses altercations et Lara est plusieurs fois en danger. J’ai apprécié le moment où elle prend l’arme de son assaillant, elle sait se défendre ! Par contre, le côté trop humain où elle culpabilise à propos d’Alex, ça en devient lassant. C’est tout à fait compréhensible mais je n’ai franchement pas envie de voir une Lara comme ça. Le petit running gag avec les Jaffa Cakes est de retour et c’est toujours aussi drôle. Dans le flashback, Jonah a volé/emprunté (utilisez le mot que vous voulez) la casquette de Grim et c’est intéressant de voir la complicité de l’équipage de l’Endurance avant les événements du Yamatai. En clair, un tome sympathique.

Comic #9 : Lost and Found | Sortie US : 22 octobre 2014 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Derlis Santacruz | Encré par : Andy Owens | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Andy Park

Histoire : Nous retrouvons notre petit groupe qui fait face à un homme armé, il s’appelle donc Monsieur Cruz. Nous apprenons que cet homme a précédemment tué Lucya (l’ex de Kaz) et qu’il y a pris du plaisir. Pavel, l’homme qui est blessé au sol essaye d’aider ses amis en agrippant la jambe de Monsieur Cruz, Kaz en profite pour dire à ses chiens, Cerberus, Heimdall et Alberich d’attaquer ! La technique fonctionne, leur assaillant est blessé et part en courant dans la forêt. Le groupe décide qu’il faut emmener Pavel se faire soigner. Lara décide de poursuivre leur ennemi et se fait attaquer par derrière, Monsieur Cruz la poignarde au niveau de l’épaule mais elle tient toujours debout. S’ensuit une altercation où Lara saute d’une falaise pour récupérer son arme en contrebas et s’évanouit. Heureusement, ses amis la récupère et l’emmène avec eux. Nouveau flashback, nous voici au manoir Croft dans la jeunesse de Lara. Elle y explique que le personnel du manoir était gentil avec elle. Nous découvrons également que Lara allait sur les chantiers archéologiques de son père et qu’elle a trouvé son collier de jade de cette manière. Son père étant visiblement très occupé, Lara montre sa découverte à Roth. C’est l’occasion de le voir beaucoup plus jeune ! Retour à Pripyat, Lara est alitée chez Varvara qui est donc la mère de ses amis (Pavel, Kirill, Viktor mais aussi de Lucya). Le petit groupe discute dans le calme quand soudain, un hélicoptère vient briser le silence par la fenêtre, des militaires en descendent et Monsieur Cruz lance un missile en direction de la maison.

Avis : Premièrement, ce numéro #9 ne manque pas d’action ! Il y a beaucoup de combats en présence de Lara et c’est tant mieux ! Le passage nostalgique dans le manoir de Lara est celui que j’ai clairement le plus aimé, découvrir les lieux est toujours un plaisir. J’aimerais pouvoir jouer dans un jeu Tomb Raider dans les escaliers extérieurs du manoir avec les deux lions de pierre. On comprend que Lara a baignée depuis toute petite dans cet univers d’aventures, de découvertes et de soif de voyager. Il est appréciable de voir que Lara a découvert son collier de jade sur un chantier archéologique de son père. Fun fact, elle portait un pyjama rose avec des pingouins au moment de la découverte. La fin du tome accélère quand même très vite, le coup de l’hélicoptère et du missile donne très envie de savoir la suite ! Petit détail, la couverture de ce tome est d’Andy Park et ce nom signifie bien entendu, travail de qualité. Mais comme souvent dans l’univers des comics Tomb Raider, elle n’a rien à voir avec l’histoire et c’est bien dommage.

Comic #10 : The Hunt is On | Sortie US : 26 novembre 2014 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Nicolás Daniel Selma | Encré par : Juan Gedeon | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Andy Park

Histoire : Sans surprise, le missile provoque une énorme explosion et démolit la maison. L’organisation secrète appelée Trinity fait irruption dans les décombres et cherche la soeur d’Alex, Kaz. Lara découvre que Viktor est mort dans l’explosion, son corps inerte gît sur le sol. Elle se défend du mieux qu’elle peut face à ces hommes armés. Elle découvre un peu plus loin Kirill qui meurt à son tour devant ses yeux, un vrai drame s’opère dans la maison. Lara et Varvara se cachent de justesse sous une trappe au sol quand soudain deux nouveaux missiles viennent frapper la maison avec fracas. Les deux femmes sont désarmées et boivent un peu de vodka pour se donner des forces. Lara arrive finalement à fabriquer un cocktail molotov, à tuer un homme et à lui voler son arme. Pas de chance pour elle, une femme militaire se dresse sur son passage et la menace. Kaz débarque, lui tire dans la tête et sauve Lara ! Les trois femmes sont saines et sauves (Lara, Kaz et Varvara). Au rang des bonnes nouvelles, nous apprenons que Pavel ira mieux mais que cela va prendre du temps. Lara a une idée, elle vole la tenue de la femme militaire pour se faire passer pour elle et sortir à l’extérieur. Elle fait maintenant face à l’hélicoptère et le temps que les hommes à l’intérieur comprennent le subterfuge, elle leur tire dessus ! Le véhicule s’écrase au sol et explose ! Monsieur Cruz semble mort.

Avis : Whoooooosssh ! Kaboom ! Que d’explosions dans ce comic ! Entre les explosions de missiles sur la maison et l’hélicoptère qui s’écrase, il y a de quoi faire. Mis à part ça, les éléments marquants sont les morts des deux frères Viktor et Kirill, il ne reste plus que Pavel. Le moment où Lara boit de la vodka avec Varvara alors que c’est la guerre à l’étage est étonnant mais s’intègre finalement bien dans l’histoire et apporte une touche de culot aux personnages qui n’est pas déplaisante. Tous ces événements s’enchaînent très vite et la lecture se fait rapidement. Comment souvent, la couverture d’Andy Park est une petite merveille mais n’a rien à voir avec le contenu de l’histoire.

Comic #11 : A Ghost at Rest | Sortie US : 24 décembre 2014 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Nicolás Daniel Selma | Encré par : Juan Gedeon | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Dan Scott

Histoire : Mr Cruz est finalement vivant dans un hôpital de Saint-Pétersbourg. Auger Ramile vient lui rendre visite et Mr Cruz très mal en point sur son lit, lui demande d’éliminer Lara Croft et de la faire souffrir. Changement de décor et voici Lara Croft sur la scène d’un théâtre. Elle n’est vraiment pas douée pour ça mais nous apprenons qu’elle le fait pour rendre service à Jonah qui est un passionné de théâtre et essaye de mettre en scène la pièce. Lara termine sa journée et décide de courir après Andrea (qui joue aussi dans la pièce), elles décident d’aller prendre un verre en compagnie de Sam et Kaz. La soirée se déroule sans encombre, Lara et Andrea prennent congé pour rentrer chez elles. Elles se font attaquer en pleine rue par deux hommes mais Lara ne se laisse pas faire et met les deux hommes KO, Andrea est effrayée, décide de rentrer chez elle et dit à Lara qu’elle quitte la pièce de théâtre. La même nuit, Monsieur Ramile reçoit un coup de téléphone du Docteur Patel qui lui annonce que son cancer est pire que ce qu’il pensait et qu’il est agressif. Retour à l’hôpital, Mr Cruz appelle Mr Ramile pour le menacer et lui dire de ne pas le laisser tomber sous prétexte qu’il est mal en point. Retour une fois de plus au théâtre où Lara apprend à Jonah qu’Andrea quitte la pièce. Jonah lui dit qu’elle devra la remplacer dans son rôle d’Elizabeth. Peu de temps après, Lara se prépare et se motive en se disant « I can do this ». Au même moment dans la rue, Mr Ramile tue les deux hommes qui ont agressés Lara et son amie plus tôt. Le comic se termine sur Mr Cruz qui quitte l’hôpital contre avis médical.

Avis : Je pensais que Monsieur Cruz était mort dans le crash d’avion du dernier tome mais en fait pas du tout, il est toujours là pour pourrir la vie de Lara ! Tant mieux, ça met un peu de piment à l’histoire. Malgré ça, ce comic n’est pas très intéressant, voir Lara au théâtre ce n’est franchement pas ce que j’ai envie de lire. Il y a quand même une chose de drôle dans ce tome, c’est le running gag avec le parapluie. Quand Lara sort du théâtre, elle sort son parapluie rose avec des motifs de lapins dessus. Elle explique à Andrea que son amie lui a offert parce qu’elle trouvait ça drôle. Au moment de l’agression dans la rue, elle explose littéralement ses ennemis à coups de parapluie. Elle se rend donc compte qu’il est cassé et le jette à la poubelle en disant qu’il était de toute façon ridicule. Mr Ramile passe par là et le récupère, un peu plus loin il dépose ce même parapluie au sol avant de tuer deux hommes. On peut dire qu’il en a fait du chemin ce parapluie rose ! Cet arc scénaristique touche bientôt à sa fin, plus qu’un numéro pour découvrir la fin de cette histoire !

Comic #12 : Fall of the Curtain | Sortie US : 28 janvier 2015 | Éditeur : Dark Horse | Nombre de pages : 32 pages | Écrit par : Gail Simone, Rhianna Pratchett | Dessiné par : Nicolás Daniel Selma | Encré par : Juan Gedeon | Mis en couleur par : Michael Atiyeh | Lettrage : Michael Heisler | Couverture illustrée par : Brian Horton

Histoire : Ce dernier tome prend place à Londres, Mr Cruz est à bord d’une limousine aux vitres teintées où il parle avec deux de ses hommes de main. Ils y expliquent que Kaz a volé des informations sur Trinity mais qu’ils ne savent pas sur quoi exactement. Ils ajoutent que Auger Ramile a été envoyé par Mr Cruz pour éliminer Lara mais que cela n’a pas été efficace. Mr Cruz ne craint pas du tout Auger Ramile qui est un tueur réputé mais a peur de Lara parce qu’elle semble n’avoir peur de rien. Nous enchaînons sur un plan de Lara en train de vomir aux toilettes parce qu’elle a le trac de monter sur la scène du théâtre. Lara se prépare finalement au maquillage et reçoit un bouquet de fleurs avec une carte. Elle est de la part de Mr Cruz qui explique avoir kidnappé Kaz. Lara part en courant vers la station de metro de Piccadilly Circus pour sauver son amie. Après avoir trouvé une lampe torche et un pied de biche, elle fonce en direction des rails et manque de peu de se faire renverser par un train. Mr Cruz est là avec ses deux hommes de main et tient Kaz en joue avec son arme. Il veut que Lara lui dise ce qu’elle sait sur Trinity et lui demande de lâcher son pied de biche. Lara refuse et décide de se battre mais Mr Ramile arrive derrière les hommes et tire sur un ennemi de Lara. Elle en profite pour assommer Mr Cruz avec son arme, il s’écroule au sol. Il essaye de se relever mais Kaz lui met un coup de pied, il tombe sur les rails et meurt électrocuté. Le second homme de main fonce sur Lara, elle se bat mais finalement Mr Ramile tire une balle dans la tête de l’homme. Il se tourne vers Lara et lui demande de rejoindre le mouvement de Trinity, il semble totalement lobotomisé. Mr Ramile lui tend la main et lui dit qu’il peut être la fin de son commencement, qu’elle sera son ange de la mort et qu’il pense qu’elle est une tueuse parce que c’est dans sa nature. Lara et Kaz ne bougent pas et l’homme non plus, le train approche et écrase Mr Ramile. Fin de cette séquence. Le comic se termine sur un plan de Lara sur la scène du théâtre où elle s’apprête à jouer le classique « Pride & Prejudice ».

Avis : L’histoire est terminée et c’est l’heure du bilan. Je n’ai vraiment pas aimé ce dernier numéro, Lara qui fait du théâtre ce n’est franchement pas intéressant du tout. La conclusion finale de Lara qui affronte sa peur est bonne dans l’idée mais n’a aucun impact sur le lecteur. Je ne comprends pas comment on peut conclure une aventure Tomb Raider là-dessus. Bien entendu, on sent que Lara n’est pas dans son élément et elle va même chercher un pied de biche dans le métro, elle sait quand même se défendre et c’est tant mieux. L’histoire des comics 7 à 12 n’est pas très originale, on a l’impression de toujours voir le même scénario avec l’organisation de Trinity, toujours et encore eux. Tout n’est pas à jeter non plus, les flashbacks sur la jeunesse de notre héroïne sont intéressants et les scènes d’action ne sont pas dénuées d’intérêt. Mais globalement ça commence à sentir le réchauffé, vous l’aurez compris, je suis un peu déçu par cette conclusion.

Le deuxième arc scénaristique est composé de 6 tomes, le tome 13 démarre sur une nouvelle histoire.

+ de photos

● Photos officielles des couvertures et aperçu des pages : 📷 Cliquez ici
● Photos personnelles des couvertures et aperçu des pages : 📷 Cliquez ici

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’actualité en direct