//
Jeux video

Les jeux Tomb Raider n’ont cessés d’évoluer au fil des années, beaucoup de nouveautés ont vu le jour. Que ce soit au niveau des lieux visités, des armes, des véhicules, des mouvements, des tenues. Tomb Raider n’a jamais arrêté de nous surprendre. Malgré quelques épisodes un peu moins réussis, Lara perdure dans le temps en se renouvelant. Prenons un peu le temps de parler de tous ces changements qui ont eu lieu depuis 1996.

> Tomb Raider I En vedette Lara Croft

Sortie en : 1996 Sur : PlayStation 1, Sega Saturn, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR1_PS1_R

Tout a commencé avec la sortie du premier opus de la saga Tomb Raider fin 1996. Le grand public découvre un personnage féminin nommé Lara Croft évoluant dans un jeu d’aventure en 3D, une révolution pour l’industrie du jeux video de l’époque. Il faut dire que nous avions beaucoup de personnages masculins comme héros principaux, le pari d’imposer une femme n’était pas gagné. Dans cette première aventure, Lara part à la recherche des fragments du Scion à la demande de Jacqueline Natla. Pour cela, elle est équipée de ses fidèles 9mm et va devoir parcourir le Pérou, l’Egypte, la Grèce et l’Atlantide. Elle y rencontre Larson Conway et Pierre Dupont, deux hommes qui ont pour mission de récupérer le Scion et qui ne vont pas lui faciliter la tâche. Si le coeur vous en dit et que vous en avez marre des missions, il est possible de parcourir le manoir de Lara. Vous excuserez le désordre dans le grand hall, miss Croft étant en plein déménagement, elle n’a pas eu le temps de tout ranger, mais bon, on lui pardonne tout à notre aventurière. Ce jeu est un savoureux mélange d’action, d’aventure, d’exploration et le scénario est plein de rebondissements. La bande-son est magistrale, les thèmes musicaux restent en tête et habillent à merveille les différents environnements que Lara parcourt. Petite anecdote, Toby Gard, le créateur de Lara aurait fait une erreur de manipulation pendant le développement du jeu et aurait malencontreusement augmenté de 150% la taille de la poitrine de Lara. Nous connaissons tous le résultat que ça a donné puisque l’équipe a décidé de ne rien modifier au niveau des formes généreuses de Lara. Tomb Raider I reste un petit chef d’oeuvre vidéoludique de part son statut de premier jeu de la saga Tomb Raider et de part son côté novateur pour l’époque. Un jeu dont tout fan qui se respecte doit avoir terminé au moins une fois car après tout, c’est bien là que tout a commencé… Une extension nommée Tomb Raider I Unfinished Business sortira en 1998 sur PC. Elle comporte quatres niveaux inédits.

> Tomb Raider II Starring Lara Croft

Sortie en : 1997 Sur : PlayStation 1, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR2_PS1_RA peine un an après la succès du premier épisode, Tomb Raider II voit déjà le jour. Dans cet épisode, Lara part à la recherche de la Dague de Xian. D’après une légende Chinoise, cette dague conférerait un pouvoir immense à celui ou celle qui la possède et ose se la planter dans le coeur. Pour mener à bien sa quête, Lara va devoir voyager par la Grande Muraille de Chine, Venise, des lieux aquatiques ou encore le Tibet. Bien entendu, notre aventurière ne va pas se faire que des amis en chemin. Son ennemi numéro un dans cet opus est Marco Bartoli, un mafioso Italien qui recherche aussi la fameuse relique. D’autres créatures bien plus étranges seront également de la partie… Le manoir de Lara Croft est toujours visitable et il a même été amélioré, le must have du niveau c’est quand même d’enfermer Winston son majordome dans la chambre froide. On est gentil nous, on fait ça pour le conserver le vioc. Testé et approuvé, essayez vous verrez ! Tomb Raider II introduit des nouveautés comme la possibilité de conduire des véhicules. Qui n’a pas rêvé un jour de parcourir les canaux de Venise à bord d’un bateau ?! L’arsenal de Lara s’est amélioré avec par exemple l’apparition d’un M16 ou encore d’un lance-grenades pour des rencontres encore plus explosives qu’avant. Notre héroïne préférée porte pour notre plus grand plaisir plusieurs tenues différentes dans le jeu, fort heureusement la tenue classique du premier épisode est toujours présente. Graphiquement le jeu utilise le même moteur que le premier opus mais le jeu est plus beau car plus travaillé et détaillé. Les joueurs peuvent enfin voir la natte détachée de Lara, les limitations techniques ne permettant pas de l’inclure dans Tomb Raider I c’est maintenant chose faite. Tomb Raider II est un très bon épisode de la saga. Recommandé par Lara Croft France ! Une extension nommée Tomb Raider II Golden Mask sortira en 1999 sur PC. Elle comporte cinq niveaux inédits.

> Tomb Raider III Les aventures de Lara Croft

Sortie en : 1998 Sur : PlayStation 1, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR3_PS1_RLa machine Tomb Raider est lancée et il semble bien que le rythme d’un épisode par an est maintenant de rigueur chez Core Design et Eidos Interactive. Dans cet opus, Lara Croft part à la recherche de quatre artefacts façonnés dans la roche d’une ancienne météorite. Ils sont disséminés un peu partout dans le monde et pour les retrouver Lara va devoir parcourir l’Inde, le Pacifique, le Nevada, Londres et l’Antarctique. Lara devra faire face à de nombreux ennemis, je pense par exemple à Sophia Leigh à Londres qui est un personnage charismatique de cet épisode. Je vous vois déjà penser au manoir de Lara, alors oui il est toujours disponible dans cet opus. Profitez-en bien parce que c’est la dernière fois qu’il sera jouable dans la saga… Le gameplay s’est enrichi de nouveaux mouvements, Lara peut maintenant ramper, sprinter et même s’accrocher à certains plafonds. Cela peut faire rire à l’heure actuelle mais c’était une vrai amélioration en 1998. De nouveaux véhicules font leur apparition, sans pour autant tous les citer nous pourrons penser au kayak ou encore au plus apprécié de tous, le quad. Ce dernier étant disponible en Inde mais aussi dans le manoir de Lara Croft pour des parcours chronométrés endiablés. Qui dit nouvel épisode, dit nouvelles armes bien sûr. Comment ne pas citer l’apparition du Desert Eagle qui a sauvé plus d’une fois Lara dans des situations complexes ou encore le lance-roquettes qui donne entière satisfaction pour être sûr de tuer sa proie. Tomb Raider III est un jeu avec beaucoup de potentiel, des nouveautés dans tous les sens, une aventure dépaysante mais… parce que oui il y a un mais. Le jeu souffre de plein de petits bugs et d’une difficulté mal dosée qui peuvent nuire à l’expérience de jeu. Néanmoins, il reste un épisode qui a marqué la saga à son époque. Une extension nommée Tomb Raider III Le Dernier Artefact sortira en 2000 sur PC. Elle comporte six niveaux inédits.

> Tomb Raider IV La Révélation Finale

Sortie en : 1999 Sur : PlayStation 1, Dreamcast, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR4_PS1_R

Décembre 1999, Tomb Raider IV baptisé La Révélation Finale débarque chez nous. Les deux premiers niveaux du jeu se déroulent dans la jeunesse de Lara au Cambodge, tout le reste de l’aventure se déroule en Egypte. Le scénario commence vraiment quand Lara fait l’erreur de retirer une amulette d’un sarcophage, cela a pour effet immédiat de réveiller l’esprit maléfique du dieu Seth. Un personnage important dans l’univers de Tomb Raider est introduit dans Seth cet épisode. Humour de malade chez Lara Croft France. Je parle du personnage de Werner Von Croy qui n’est autre que le mentor de Lara Croft dans sa jeunesse. On le retrouvera d’ailleurs dans les deux épisodes suivants. Tomb Raider IV est un jeu avec une bonne durée de vie, il est plus long que ses prédécesseurs et la difficulté est progressive. Il est encore plus beau graphiquement qu’avant, on sent qu’un vrai effort a été fourni sur les effets de lumières, le feu et les textures des décors. D’ailleurs Lara bouge maintenant les lèvres dans les séquences in-game quand elle parle, c’est un petit détail mais c’est toujours appréciable. Un nouveau mouvement fait maintenant partie du jeu, la possibilité de se balancer à la corde. Autant le dire, ce mouvement est un cauchemar à réaliser dans certains passages… Lara peut maintenant contrôler de nouveaux véhicules comme une Jeep ou encore un Side-car, mais où va-t-elle trouver tous ces permis ?! L’arbalète et le revolver font maintenant partie de notre arsenal, la possibilité de les combiner avec un viseur laser est une bonne idée. Avec cet opus, on a un peu l’impression de retourner aux premiers amours de Lara. Parcourir de vastes tombeaux, résoudre des énigmes, avoir ce sentiment de gigantisme en arrivant dans une nouvelle pièce. Tomb Raider IV est une grande réussite. Un niveau supplémentaire intitulé « The Times » est sorti un peu plus tard uniquement en téléchargement sur le site internet du journal Britannique The Times. Le journal a financé une partie des fouilles qui ont menées à la découverte du tombeau de Toutânkhamon. Le 75ème anniversaire de sa découverte était l’occasion de collaborer pour la sortie de ce niveau où Lara explore le tombeau de Toutânkhamon.

> Tomb Raider V Sur les traces de Lara Croft

Sortie en : 2000 Sur : PlayStation 1, Dreamcast, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR5_PS1_RRéglé comme du papier à musique, Tomb Raider V sort en 2000 soit un an après l’épisode précédent. Ce n’est plus un spoiler après autant d’années, à la fin de Tomb Raider IV Lara est laissée pour morte en Egypte. Sortez les mouchoirs, ce cinquième épisode démarre donc sur un plan de caméra qui surplombe la tombe de Lara. Ses amis proches se retirent au manoir pour se remémorer ses aventures passées. On est donc plongé dans des séquences du passé où Lara va parcourir Rome, la Russie, l’Irlande et New-York. Comme à chaque nouvel épisode, son lot de nouveautés avec notamment la possibilité pour notre aventurière de jouer les funambules en marchant sur une corde. Il est maintenant possible de marcher discrètement pour surprendre les ennemis par derrière avec une attaque au corps à corps, et ça c’est vachement la classe quand même. Le lance-grappin se révélera aussi être très utile dans certaines séquences de jeu. La durée de vie du jeu n’est pas exceptionnelle et il sera bouclé rapidement comparé au quatrième opus. Un éditeur de niveaux est sortie uniquement avec la version PC du soft et il permet de créer des niveaux supplémentaires. Cependant, il n’est pas vraiment accessible à tout le monde, il demandera un temps d’adaptation le temps de s’habituer à son utilisation. La série commence à s’essouffler et ce Tomb Raider V nous laissera un peu sur notre faim. Mais on ne nous laisse pas sans rien non plus puisque dans les bonus du jeu nous avons le droit à un trailer de Tomb Raider VI sur PlayStation 2 ! La nouvelle console de Sony. On y découvre une Lara totalement différente qui s’est détachée de ses menottes et est poursuivie par les forces de l’ordre.

> Tomb Raider VI L’ange des Ténèbres

Sortie en : 2003 Sur : PlayStation 2, PC et Mac
Développé par : Core Design Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR6_PS2_RCe Tomb Raider VI aura beaucoup de mal à sortir, après plusieurs reports, il finira finalement par sortir en juillet 2003 soit deux ans et demi après le cinquième opus. Exit la PlayStation 1, c’est maintenant au tour de la PlayStation 2 d’entrer en scène avec ses nouveaux graphismes. Dans l’Ange des Ténèbres, Lara est accusée du meurtre de son ancien mentor Werner Von Croy. Elle va devoir fuir les forces de l’ordre qui l’accusent à tort et enquêter de son côté pour savoir ce qu’il se passe réellement. Elle sera confrontée à une organisation secrète et à des créatures inquiétantes. Elle poursuivra son périple à Paris et à Prague pour mener à bien sa mission et découvrir qui se cache derrière le Monstrum. Ce Tomb Raider est un des plus sombres de la série, tout démarre sur un meurtre et le jeu se poursuit dans des environnements majoritairement urbains. Cet opus est nouveau sur beaucoup de plans puisqu’il a changé de génération de console et donc de moteur graphique. Sans pour autant décoiffer un canard Tomb Raider VI est plus beau qu’avant et les déplacements de Lara sont hélas plutôt maladroits. La jouabilité du jeu est vraiment moyenne, l’esprit Tomb Raider des débuts n’est plus trop présent non plus. On se retrouve face à un jeu avec des phases d’actions un peu molles et des phases d’aventures un peu bancales. Lara à une nouvelle garde robe et ne porte plus sa tenue classique, elle perd au passage ses double pistolets aussi. Rajoutons à ça des bugs par-ci, par là et nous avons un des Tomb Raider les plus critiqués négativement par la presse spécialisée. Cet épisode n’avait pas forcément tout pour être mauvais, c’est juste que le jeu est sorti trop vite et qu’il aurait eu besoin de quelques mois supplémentaires de développement. Qu’on se rassure, cet opus a aussi sa liste de fervents admirateurs toujours prêt à le défendre. Sur la liste des points positifs du jeu il y a quand même le fait qu’on est à Paris et que les passages dans le musée du Louvres sont restés cultes dans l’univers de la série. La personnalité de Lara n’est pas dénaturée, elle reste même fidèle à la Lara des débuts qu’on a connu. Une femme avec du caractère et qui a même une pointe d’humour noir. L’introduction d’un second personnage jouable marque aussi cette aventure, Kurtis Trent un ex-légionnaire au passé trouble. Le résultat de tous les points négatifs ne s’est pas fait attendre, Tomb Raider VI s’est mal vendu et Core Design a perdu la licence. Eidos décide donc de confier Tomb Raider à un nouveau studio de développement, Crystal Dynamics. Tomb Raider VI était le début d’une trilogie et nous ne connaîtrons finalement jamais la suite.

> Tomb Raider Legend

Sortie en : 2006 Sur : PlayStation 2, GameCube, Xbox, Xbox 360, PC, GBA, PSP, DS
Développé par : Crystal Dynamics Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TR7_PS2_RIl aura fallu attendre presque trois ans avant de voir un nouveau jeu arriver, c’est maintenant Crystal Dynamics qui développe la licence. Ce nouveau Tomb Raider promet un retour aux sources de la saga, Toby Gard le créateur de Lara Croft qui avait quitté le navire entre temps est même revenu pour donner un coup de main pour cet épisode. La biographie de Lara est modifié, elle n’a plus le même manoir, n’a plus les mêmes amis et démarre une toute nouvelle aventure. Dans ce septième opus, Lara part à la recherche de fragments d’Excalibur et enquête sur la disparition de sa mère. Elle parcourt la Bolivie, le Pérou, le Japon, l’Afrique, le Kazakhstan, l’Angleterre et le Népal. Le moins que l’on puisse dire c’est que les développeurs ne se sont pas moqués de nous. Cet épisode est l’occasion de faire découvrir aux joueurs des nouveaux personnages. Zip et Alister sont maintenant les nouveaux acolytes de Lara, ils l’aideront en communiquant avec elle depuis le manoir. Qui dit nouveau jeu, dit nouveaux ennemis. Tomb Raider Legend verra naître Amanda Evert, une ancienne amie de Lara qui a maintenant de la rancoeur contre elle. James Rutland ou encore Shogo Takamoto recherchent les mêmes reliques que Lara et ils ne se laisseront pas faire non plus. Notre aventurière peut maintenant piloter des motos dans plusieurs niveaux et elle possède un nouvel équipement, grappin magnétique, jumelles, PDA, lampe, oreillette. Une vrai James Bond Girl ! Sa garde-robe s’est aussi beaucoup étoffée, il est désormais possible de porter diverses tenues, en passant par la tenue Legend, ou encore la tenue Classique, mais aussi la robe de soirée, ou même le tailleur. C’est l’épisode où le nombre de tenues est le plus élevé à ce jour. Le jeu est très beau graphiquement, on est bien loin de Tomb Raider l’Ange des Ténèbres. Cet épisode renouera avec les décors exotiques qui ont contribué au succès de Tomb Raider à ses débuts. La jouabilité est d’une fluidité déconcertante, Lara saute dans tous les sens et dégaine ses armes à merveille. Elle a d’ailleurs enfin retrouvé sa marque de fabrique, ses doubles pistolets. Seul petit point négatif, la difficulté du jeu n’est pas très élevé et il se bouclera rapidement, il est clairement ciblé grand public. Tomb Raider Legend réconciliera beaucoup de joueurs avec Lara, une nouvelle génération de fans découvriront le jeu avec cet opus qui a été un succès commercial.

> Tomb Raider Anniversary

Sortie en : 2007 Sur : PlayStation 2, PC et Mac, Xbox 360, Wii, PSP
Développé par : Crystal Dynamics Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TRA_PS2_RTomb Raider Anniversary débarque un an après Tomb Raider Legend, ce jeu n’est pas une suite mais un remake de Tomb Raider I sortie auparavant en 1996. Et oui, le temps passe vite mais heureusement pour nous Lara perdure dans le temps. L’histoire est la même que Tomb Raider I, Lara part à la recherche des fragments du Scion à la demande de Jacqueline Natla. Elle traverse le Pérou, la Grèce, l’Egypte et l’Atlantide et sera confronté à tout un tas de créatures. En passant du dinosaure, au gorille ou encore aux humains qui se mettent en travers de son chemin, Lara va en voir de toutes les couleurs. Elle dispose maintenant d’un grappin qui n’est plus magnétique mais qui lui permettra de s’accrocher a des éléments du décors et de marcher sur les murs. Prince of Persia n’a qu’à bien se tenir ! Lara porte la tenue classique dans cet opus mais des tenues sont déblocables, le moins que l’on puisse dire c’est que certaines sont originales et bien pensées. Tomb Raider Anniversary utilise le même moteur graphique que son prédécesseur Tomb Raider Legend mais en version améliorée. Ce nouvel épisode est un remake mais il ne se repose pas pour autant sur ses acquis, plein de petites choses ont été modifiées et améliorées. Toute une nouvelle partie de niveau a été créé au début du jeu juste avant de rentrer dans la grotte, des niveaux ont été agrandis, d’autres ont changés de noms. Le manoir de Tomb Raider Legend a été repris et embelli, c’est un niveau à lui tout seul, les secrets à y découvrir sont très nombreux. La scène culte de la main de Midas est toujours présente, l’impression de gigantisme en entrant dans certains niveaux aussi. Le personnage du cowboy de Tomb Raider I a disparu et un nouveau personnage du nom de Kold fait son apparition dans cet opus. La bande son du jeu est magistrale, des musiques du premier opus ont été réorchestrées par Troels Folmann et elles ont maintenant un côté plus sophistiqué qu’auparavant. Ce jeu est une petite merveille tant pour les yeux que pour le côté nostalgique des nombreux joueurs qui étaient déjà présent il y a 10 ans. Lara y est vraiment très belle et le pari de redécouvrir Tomb Raider I avec la technologie de 2007 est réussi.

> Tomb Raider Underworld

Sortie en : 2008 Sur : PlayStation 2, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, PC et Mac, DS
Développé par : Crystal Dynamics Edité par : Eidos Interactive

Jaquette_TRU_PS3_R21 novembre 2008, le vrai Tomb Raider nouvelle génération arrive enfin sur le marché. Intitulé Tomb Raider Underworld, ce sera le 8ème épisode de la série à voir le jour. (En faisant l’impasse sur les épisodes portables et le remake). Après le succès de Tomb Raider Legend et de Tomb Raider Anniversary, cet épisode était très attendu par les fans. Le passage à une nouvelle génération de console est toujours un cap important pour la licence et les fans de Lara Croft sont réputés pour être assez intransigeants sur le sujet. Scénaristiquement, cet opus suit la trame de Tomb Raider Legend. Lara enquête donc sur la disparition de sa mère et elle aura besoin du marteau de Thor pour mener à bien son aventure. Pour l’aider dans son périple, Zip et Alister seront toujours là en communication direct depuis le manoir de miss Croft. Elle voyagera vers beaucoup de destinations, la Thaïlande, la Mer Méditerranée, le Mexique pour n’en citer que trois, dépaysement assuré. Cet épisode introduit notamment le charismatique double maléfique de Lara, elle retrouve bien entendu ses pires ennemies Jacqueline Natla et Amanda Evert. Beaucoup d’animaux à tuer dans cet épisode comme par exemple des tigres, des araignées, des nâgas, attention la PETA va débarquer. Tomb Raider Underworld est à la hauteur de nos espérances graphiquement pour un jeu nexgen, les animations de Lara ne sont pas parfaites mais ça reste quand même passable, rien de bien choquant. La bande-son est toujours de qualité avec des musiques rythmées et envoûtantes. Cependant le jeu divisera les fans à sa sortie et même des années après le débat fait encore rage. Certains critiqueront le scénario qui serait bâclé, d’autres parleront des bugs de caméras ou encore d’animations ratées de Lara, et même de la fin du jeu en DLC. D’autres défendront cet épisode comme le dernier « vrai » Tomb Raider de la saga, quoi qu’il en soit ce Tomb Raider aura fait parler de lui autant en bien qu’en mal. Deux extensions exclusives à la Xbox 360 nommées « Sous les cendres » et « L’Ombre de Lara » sortiront le 24 février 2009 et le 10 mars 2009. Nous ne le savons pas encore mais c’est le dernier Tomb Raider qui sera édité par Eidos Interactive…

> Lara Croft and the Guardian of Light

Sortie en : 2010 Sur : Xbox 360, PlayStation 3, PC
Développé par : Crystal Dynamics Edité par : Square Enix

Jaquette_LCGOL_PS3_RAvril 2009, les résultats financiers d’Eidos ne sont plus très bons depuis quelques temps déjà et la situation devient complexe. Fini la fête du slip chez notre éditeur préféré, ils sont rachetés par le géant Japonais Square Enix. A la surprise générale, une toute nouvelle licence spin-off de la saga Tomb Raider débarque, elle s’appelle « Lara Croft and The Guardian of Light » et sortira uniquement en version dématérialisée. Une majorité de fans exprime leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Ils craignent pour l’avenir de la série et se demandent ce que fait Square Enix en sortant un spin-off de Tomb Raider un peu venu de nulle part. La sortie est prévue pour le 18 août 2010 sur Xbox 360 comme une exclu temporaire et pour le 28 septembre 2010 sur PS3 et PC. D’après les légendes Aztèques, une région du nom de Yukatan était un ancien champ de batailles où les fidèles de Totec le gardien de la Lumière livrèrent une guerre sans merci contre le maléfique gardien des Ténèbres, Xolotl. Ils utilisèrent une relique très puissante du nom de Miroir de fumée pour combattre mais Totec finit finalement par y enfermer Xolotl. De nos jours, Lara retrouve cette relique mais un mercenaire du nom de Vasco lui vole, libère malencontreusement Xolotl et réveille par la même occasion Totec. Ce dernier se rend compte qu’il va devoir coopérer avec Lara pour retrouver Xolotl ainsi que le Miroir de fumée. Ce spin-off se déroule en Amérique Centrale et tranche radicalement avec ce que l’on avait l’habitude de voir dans l’univers de Tomb Raider. La caméra est maintenant en 3D isométrique, c’est à dire au dessus du joueur. Cela est un peu déroutant au début mais on s’y fait rapidement car le tout est très fluide. Graphiquement, le jeu est très joli, les effets de lumières sont d’ailleurs très réussis. Pour la première fois de toute l’histoire de la saga, un mode coopération aussi bien en ligne que hors ligne est inclus dans le jeu. Le premier joueur prend le contrôle de Lara tandis que le deuxième joue avec Totec. Le gameplay n’en devient que plus intéressant puisque Lara possède un grappin et que Totec à une lance. Elle peut lancer son grappin à Totec pour le récupérer au bord d’un précipice alors que Totec peut lancer sa lance contre un mur pour faire monter Lara dessus lui permettant ainsi d’accéder à des endroits jusque là inaccessibles. Une nouveauté de l’arsenal qui a son importance est la bombe, elle permet de faire exploser des pièges et de tuer des ennemis. Ce Lara Croft and The Guardian of Light finira par plaire à une majorité de joueurs, c’est finalement une grande réussite pour ce premier spin-off de Tomb Raider.

> Tomb Raider

Sortie en : 2013 Sur : PlayStation 3, Xbox 360, PC et Mac
Développé par : Crystal Dynamics Edité par : Square Enix

Jaquette_TR2013_PS3_RDécembre 2010, Square Enix annonce que le prochain Tomb Raider sera un reboot de la série. Des trailers ainsi que des infos sont dévoilées sur le site officiel de Tomb Raider en 2011 ainsi qu’à des évènements comme l’E3 ou les VGA courant 2012, l’attente sera longue jusqu’au jour de la sortie le 5 mars 2013. Lara Croft a donc une nouvelle biographie, elle a maintenant 21 ans et part en expédition avec ses amis à bord d’un bateau du nom d’Endurance. Pas de chance pour elle, le bateau s’échoue sur une île au Japon, elle se retrouve seule et va devoir survivre sur cette île hostile. Posons les bases tout de suite, cet opus est classé 18+ par la norme Pegi et cela notamment à cause de scènes sanglantes et morbides, cet épisode se veut plus mature que les précédents. Ce Tomb Raider est un mélange d’action, d’exploration et de résolution d’énigmes. Lara dispose maintenant d’une vision de survie qui sert à mettre en surbrillance les éléments du décor avec lesquels elle peut interagir. L’arc est dorénavant sa nouvelle arme signature, le beretta est aussi de la partie ne vous inquiétez pas. Cet opus intègre un système de points d’expérience qui permet de débloquer des compétences et améliorations, notre chère Lara pourra apprendre des nouvelles techniques de corps à corps ou même améliorer son précieux arsenal. Techniquement, ce Tomb Raider est au top, n’oublions pas que c’est un jeu de fin de génération pour les consoles et que les développeurs maîtrisent bien leur sujet maintenant. La durée de vie du soft est tout à fait correct, il se termine environ en 10/12h pour le scénario principal. Un mode multijoueur en ligne a été créé spécialement par les développeurs d’Eidos Montreal, cette idée aurait pu être bonne au niveau communautaire mais le résultat final n’est pas à la hauteur du mode solo. C’est un mode qu’on oubliera sûrement sans problème hélas. La bande-son est une fois de plus sublime et est composée par Jason Graves, elle apporte un vrai plus au jeu et réussit à recréer une ambiance tantôt angoissante, tantôt rythmée. Coup de coeur assuré. Parlons du gros changement pour ce reboot qui a beaucoup fait parler les fans, le changement de voix pour le doublage de Lara Croft. Ce n’est plus la mythique Françoise Cadol qui double Lara mais Alice David, une jeune comédienne qui avait notamment joué dans la série « Bref ». Ce choix a été fait pour coller au maximum au personnage, Lara étant jeune et inexpérimentée dans le jeu, le casting a été orienté vers une comédienne qui n’avait jamais fait de doublage. Lancer un reboot de la franchise Tomb Raider est un travail qui a pris plusieurs années et pour lequel il a fallu explorer beaucoup de pistes différentes. Ce jeu ayant failli devenir un Survival Horror dans une version antérieure qui s’appelait Tomb Raider Ascension, nous revenons de loin… Ce Tomb Raider version 2013 est une grande réussite et il a même fait l’unanimité dans la presse spécialisée en obtenant de très bonnes notes.

© Lara Croft France

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

L’actualité en direct